F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81

La Fédération des Maîtres Nageurs Sauveteurs s'engage avec vous

 

LA F.M.N.S propose une assurance spéciale pour les BEESAN, MNS, BPJEPS-AAN et licences STAPS (avec équivalence MNS), les BNSSA.
Elle publie tous les mois une revue professionnelle "Enseigner et Sauver".

Elle publie toutes les semaines par mails les informations sommaires de notre branche dans "La Lettre du Mardi".

 Elle anime en métropole DOM et TOM le principal bureau de diffusion des offres d'emplois (carrière et saison).
Ses membres bénéficient toute l'année d'une assistance défense  par des professionnels - juristes

La Fédération des Maîtres Nageurs Sauveteurs s'engage avec vous

 

 

 
La Lettre du Mardi n° 137 A du 5.11.2019

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

Tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

La Lettre du Mardi

n°137(A) du 05.11.2019

Informations hebdomadaires gratuites par mails

à toute notre branche professionnelle ou saisonnière.

Toute personne hors FMNS peut s’inscrire gratuitement à notre «La Lettre du Mardi» par mail.  Il lui suffit de communiquer son nom, prénoms, boite mails.

----------------------------------

n 2 ème et DERNIER RAPPEL : nous n’avons rien reçu de vous !

nous vous avons envoyé sur les dernières «Lettres du Mardi» des explications sur la situation CATASTROPHIQUE DE NOTRE PROFESSION ou activité saisonnière.

En effet : si des «stagiaires BPJEPS AAN» peuvent travailler et vendre des cours « en autonomie» pendant des années, pas payés ou peu payés, qui va encore recruter un seul MNS alors que toute notre branche est en déficit ? C’EST LA FIN DE NOTRE PROFESSION !

            Nous vous demandions de nous communiquer quelques noms, prénoms et mails de collègues pour les INFORMER, (sans essayer de les racoller). Nous n’avons eu de vous aucune réponse. Il est bien évident qu’une action syndicale est collective et nous ne pouvons pas nous transformer en Don Quichotte.

Une fois les textes publiés, vous n’aurez plus qu’à changer de métier ou de travail saisonnier ! Vous aurez TOUT perdu ! Nous vous renouvelons notre demande devant cette CATASTROPHE IMMINENTE (au moins par solidarité pour les autres ) !

(si vous nous avez fait parvenir cette liste, veuillez ne pas tenir compte de la présente).

n Large diffusion EXCEPTIONNELLE

de nos listes hebdomadaires FMNS d’offres d’emplois

Si le projet ministériel rédigé par la FNMNS voit le jour dans les semaines qui viennent, comme prévu, on peut présager qu’il n’y aura plus aucune offre d’emploi de MNS, BEESAN et BPJEPS AAN, dans le privé comme dans le public, dans les mois qui suivront. On ne voit pas bien qui va recruter un MNS, s’il peut avoir un «stagiaire en autonomie» qui surveillera-sauvera-enseignera sans avoir besoin d’un MNS, en payant le stagiaire de 0 à 300 euros par mois.

            Un éducateur sportif coûte  tous les mois 1 860 euros brut + 50 % de charges = 2 775 euros MINIMUM. La situation est donc catastrophique et nous sommes surpris que lorsque nous vous demandons les noms, prénoms et mails de collègues pour influencer la décision, vous ne répondiez pas au moins par solidarité.

            Il est bien évident que tous les MNS qui veulent travailler ou changer d’employeur doivent S’INSERER MAINTENANT donc chercher ACTIVEMENT et trouver un emploi dans les semaines qui viennent sinon de devoir changer de métier. Les titulaires ne sont pas mieux protégés puisque l’employeur peut légalement procéder à une «suppression de poste». En ce moment, beaucoup de mairies sont en grandes difficultés financières au point que beaucoup d’élus ne veulent même plus se représenter aux prochaines élections.

            Nous vous ferons donc parvenir dans un prochain mail CE JOUR les offres que nous avons diffusées ces 3 dernières semaines à nos adhérents. Les listes des semaines suivantes ne seront envoyées qu’à nos adhérents demandeurs d’emploi.

            Nous envoyer la liste noms prénoms et mails de quelques collègues ou BNSSA ou stagiaires en formation ne vous coûte rien mais peut permettre de TOUT tenter pour sauver notre profession ou notre activité saisonnière. Beaucoup de collègues sont très mal informés et ne s’alertent pas. Ce n’est qu’avec une information régulière que l’on peut les sensibiliser. Discuter et rediscuter ne sert à rien !

n Ordre de GREVE NATIONALE le JEUDI 5 DECEMBRE 2019 (de zéro à 24H) PRIVE ET PUBLIC :

 Notre FMNS se joint à l’ordre général de grève de ce 5 décembre 2019 (dans 1 mois). Le préavis de grève sera envoyé par notre FMNS. Ce qui n’empêche pas chacun d’avertir son employeur pour conserver de bonnes relations au travail. (Un autre mail ce jour contiendra les listes de nos offres d’emploi des 3 dernières semaines) FIN

 
DIFFUSION
Note aux BEESAN, MNS, BPJEPS-AAN, BNSSA demandeurs d'emploi
EMPLOI SAISONNIER GARANTI (leçons 100 % aux MNS) 
La diffusion des offres d'emploi est gratuite.
Par contre, nous demandons aux MNS, BPJEPS-AAN, BNSSA de souscrire l'adhésion, l'abonnement et l'assurance Responsabilité Civile Professionnelle.
Les saisonniers demandeurs d'emploi doivent avoir DEJA souscrit la cotisation et l'assurance pour TOUTE la période durant laquelle ils proposent leurs services.
Demander de souscrire une assurance alors que le candidat n'a pas encore un emploi peut paraître curieux mais il n,’est pas question d’abandonner un sauveteur qui serait sans assurance INDIVIDUELLE après un accident ou une noyade en cours de procédure. Cette mesure a été prise par le Conseil d'Administration de la Fédération. La Fédération, conseille aux MNS BEESAN et BPJEPS-AAN de réclamer 100% des leçons de natation et d’aquagym, vu le prix des formations et des frais réels en saison. Pour les BNSSA nous insistons pour qu'ils soient logés.
-- Après un accident de baignade, nous l'avons vu sur les pages réservées à l'assurance, la plupart des employeurs essaient par TOUS les moyens d'échapper à leurs responsabilités, il n'est pas question de fournir un agent qui serait soi-disant défendu par l'assurance du patron.
Pendant les leçons de natation, le MNS et BPJEPS-AAN travaillent pour leurs comptes. L'assurance de l'employeur se récuse. Il est de notre devoir d'aider les MNS, les BPJEPS-AAN et les BNSSA,  non de mettre l'agent dans l'embarras au premier accident, aussi nous imposons à TOUS les BEESAN, BPJEPS-AAN et BNSSA demandant un emploi et usant de nos services de souscrire notre assurance Responsabilité Civile Professionnelle - licence.
--  FONCTIONNEMENT DU BUREAU DE DIFFUSION 
DES OFFRES D'EMPLOI DE LA FMNS :
La FMNS a créé un bureau de diffusion des offres d'emploi pour assurer un travail à ses adhérents. Beaucoup d'employeurs ont pris l'habitude depuis 47 ans de recruter avec les conseils de notre FMNS, aussi est-elle toujours le principal organisme en France (par le nombre d’employeurs)  pour l'emploi des MNS, BPJEPS-AAN et des BNSSA.
Les demandeurs d’emploi doivent informer(en général par mail ou téléphone)la FMNS de leur situation tous les 15 jours pour les saisonniers, tous les mois pour les candidats à une carrière.
 
La FMNS diffuse toute l'année des listes d'offres pour les BEESAN et  BPJEPS-AAN qui cherchent une carrière. 
Pour les BEESAN, BPJEPS-AAN et BNSSA saisonniers à compter du 1er mars chaque année, elle diffuse ses listes tous les 12 jours  par message internet individuel à défaut support papier.
-- LES AVANTAGES QUE TIRENT LES MNS, BPJEPS-AAN et BNSSA :
La FMNS groupe toutes ses offres et toutes ses demandes au Bouscat  pour toute la France. Ses fichiers sont informatisés. Ce qui permet aux candidats de compléter des régions où il y en a trop vers des régions où il y en a moins.
-- LES AVANTAGES QUE TIRENT LES EMPLOYEURS :
La FMNS rappelle chaque année à TOUS les employeurs de France (8020) qu'elle est à même de leur communiquer,, les coordonnées des MNS, BPJEPS-AAN et des BNSSA à n'importe quel moment de la saison dans les minutes qui suivent. 
 
 
Feuilletez gratuitement la dernière revue "Enseigner et Sauver" disponible en ligne

 

Cliquez ici pour ouvrir la revue au format PDF

 

 
 
Qui est en ligne