F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
Une grille sectionne le doigt d'une fillette
Piscine intercommunale de Fleury-d’Aude le  6 février 2016 :   -- (HORS FMNS)
une grille sectionne le doigt d’une fillette,
les BEESAN plongent pour aller chercher son doigt au fond du bassin

«En vingt ans de métier, je n’ai jamais vu ça.» L’effarement du docteur Gero Meyer est à la hauteur de la mésaventure, qu’a connue Chloée Razimbaud, 12 ans. Et à voir comment ce spécialiste de la chirurgie de la main couve du regard la fillette, l’histoire marquera certainement sa carrière.
«Coupé net à la base du doigt»
Atteinte d’autisme, l’enfant n’est jamais aussi à l’aise que lorsqu’elle est dans l’eau. «C’est son élément. Dedans, elle oublie son handicap et devient un véritable dauphin», certifie la maman, Sandrine Devis. C’est dans cette piscine, dans laquelle elle a appris à nager, que le drame est arrivé, vers 15 h 30. Alors que Chloée remontait à la surface, sa mère et le personnel de la piscine ont découvert, horrifiés, une marre de sang dans l’eau. «Nous nous sommes alors aperçus que l’index de sa main droite avait été sectionné. Coupé net à la base du doigt, relatait Sandrine, qui était dans l’eau avec sa fille à ce moment-là. J’ai alerté tout le monde. Nous lui avons fait un garrot, puis les maîtres-nageurs ont plongé à la recherche de son doigt, qu’ils ont retrouvé au fond de l’eau.»
«Son doigt s’était coincé dans la grille».
    La plaque perforée en métal obstruant la bouche d’alimentation était manifestement tranchante.

    Quelques minutes plus tard, les pompiers de Fleury ont emmené Chloée aux urgences de l’hôpital de Narbonne, avant que celle-ci ne soit finalement transférée à la clinique de la main à Montpellier, où elle a été opérée durant quatre heures par le docteur Meyer. Le médecin était admiratif devant le courage de Chloée. «Sincèrement, cette petite est exceptionnelle, elle mérite une médaille. Elle est calme et sereine malgré ce qui lui arrive.».La maman Sandrine DEVIS habite Valras. Elle a bénéficié de l’aide judiciaire  avec un avocat, Me Rigaud du barreau de Béziers.
«Je ne veux pas que cela arrive à d’autres enfants».
     Pour Stéphane Hérard, le directeur des piscines de la «Communauté d’agglomération du Grand Narbonne» qui gère cette piscine de Fleury d’Aude, «c’est un accident  rarissime survenu au niveau de l’une des deux bouches qui alimentent le bassin en eau. Ces bouches sont protégées par deux plaques de métal en forme de pétales de fleur». Elles auraient été selon lui «étudiées pour éviter les blessures».
    Stéphane Hérard en déduisait que «Chloée a peut-être voulu jouer avec les bulles d’air qui se forment-là. Sans doute son doigt  s’est-il retrouvé coincé dans les grilles lorsqu’elle a voulu remonter à la surface.» Les plaques de protection incriminées ont été retirées par les services techniques et remplacées par d’autres en plastique.
«Les services du Grand Narbonne devaient contacter le fabriquant pour tirer des enseignements de cet accident et apporter les modifications nécessaires», souligne Stéphane Hérard. Sa mère certifiait, «ma fille retournera dans l’eau, mais pas dans une piscine municipale.».
Une situation matérielle familiale catastrophique :
Chloée Razimbaud est la fille  de Sandrine DEVIS, sans travail et de Philippe Razimbaud, marié par ailleurs, qui s’occupe quand il peut de sa fille. Cette enfant est autiste, maintenant gravement blessée. Sa mère a été obligée de déposer plainte le 24.2.2016.(affaire à suivre)
NOTE FMNS : En France, suivant nos codes stupides de procédures, elle est obligée de déposer plainte près du procureur, en actionnant donc une procédure pénale, pour obtenir une enquête et communication des pièces.                  


Chloée Razimbaud,
a témoigné
beaucoup de courage après son doigt
sectionné
par une grille
obstruant une bouche d’alimentation.