F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 14 du 21.3.2017

« La lettre du mardi de notre FMNS»

n°14 du 21.3.2017

Informations hebdomadaires gratuites par mail

à toute notre branche professionnelle ou saisonnière.

Comme chaque année notre FMNS

a commencé la diffusion gratuite à nos membres

des offres d’emplois saisonniers le 1er MARS

Les meilleures places sont en général diffusées les premiers mois.

La diffusion des offres « carrière » continue toute l’année.

 

Répétitions de noyades

elles peuvent choquer certaines professeures des écoles,

qui ne comprennent pas toujours l’importance de cette prévention.

Mme X BEESAN ETAPS, chef de bassin

QUESTION :

            J’ai organisé une répétition de noyade sur ma piscine sans avertir les institutrices, ni les collègues, pour que nos exercices soient le plus près possible de la réalité. Certains enfants ont été surpris et deux institutrices sont allées se plaindre à l’inspecteur académique en menaçant de déposer plainte. Le «conseiller» pédagogique a estimé que j’aurais du avertir tout le monde. Heureusement mon employeur qui est compétent et conscient de l’utilité de ces exercices me soutient. Que doit-on faire une autre fois ?

REPONSE de notre FMNS :

            Nous vous confirmons que des répétitions de noyades doivent être effectuées «périodiquement» sur une piscine ouverte au public et aux scolaires conformément à l’arrêté du 16 juin 1998 (JO 1.8.1998) article 4. Il s’agit «de permettre  l’entraînement du personnel» donc de réduire au maximum la période entre la découverte du noyé et la première insufflation d’oxygène (éventuellement le premier massage cardiaque externe).

            Cette phase, qu’il est préférable de chronométrer, comprend :

-- la découverte du noyé,

-- le plongeon du MNS, et son déplacement près du noyé,

-- la saisie du noyé au fond du bassin,

-- son remorquage à la surface, puis vers le bord,

-- le fait de le hisser sur la plage du bassin,

-- déballer et mettre en oeuvre l’appareil d’oxygène (éventuellement déballer et mettre en oeuvre le défibrillateur cardiaque externe).

            Il ne faut jamais oublier qu’un noyé privé d’air de 3 à 10 minutes (180 à 600 secondes) est un noyé décédé.

            Les répétitions de noyades comme l’indique l’arrêté du 16 juin 1998 article 7 doivent être «périodiques avec simulation de la phase d’alarme, permettant l’entraînement des personnels aux opérations de recherche et de sauvetage».

            Il parait évident que si l’on veut que ces opérations ressemblent le plus possible à la réalité, le personnel et les intervenants ne doivent pas être avertis, sinon la scène se réduit à une scène de théâtre ou de guignol sans grand intérêt et les durées chronométrées sont fausses

            Pour que ces exercices soient efficaces, il est recommandé qu’ils s’accomplissent alternativement avec toutes les différentes catégories d’usagers des piscines (écoles, colonies de vacances, public, clubs d’apprentissage de natation, club d’entraînement de natation, d’aquagym etc). Il est évident que ces exercices peuvent surprendre durant les premières minutes. Par contre, la sortie d’un vrai noyé peut traumatiser et entraîner des poursuites pénales à l’encontre de tous (y compris des professeurs des écoles).

            Nous le répétons, pour que ces exercices soient efficaces, les usagers, et l’encadrement, ne doivent pas être avertis et ne doivent pas pouvoir s’y préparer.

            Nous rappelons que les professeurs des écoles sont les maîtres en pédagogie, mais que les MNS demeurent les maîtres et responsables de la sécurité sur un bassin. Quand il y a un noyé TOUS les tribunaux nous rappellent, chaque fois, que ce sont nous maîtres nageurs ou BNSSA  «les hommes de l’art».

            Ces exercices n’ont jamais posé problème. Si vous rencontrez des difficultés avec quelques professeurs des écoles, ou des parents,  nous vous conseillons de leur faire lire la présente et la condamnation pénale (prison avec sursis) de la professeure d’EPS suite à la noyade mortelle à l’école de Ste Foy La Grande et bien d’autres arrêts de cours d’appel dans notre brochure « Dossiers professionnels jaunes » ‘Réglementation et jurisprudence de la natation scolaire» reçue par tous les MNS au moment de la 1ère inscription à notre FMNS.

Ouverture d’un « registre des répétitions » :

            Il ne faut pas oublier d’ouvrir un «registre de ces répétitions» et de faire parapher et dater CHAQUE intervenant à chaque répétition, y compris les chauffeurs filtreurs et les caissières, s’ils y ont participé.

            En effet certains chefs de bassins se sont retrouvés après des noyades mortelles avec du personnel qui en raison de maladie ou de congés n’avait pas effectué de répétition depuis des années et parfois jamais. M.Maurin FIN n