F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 34 du 15.8.2017

« La Lettre du Mardi de notre FMNS» 

34 du 15.8.2017

Informations hebdomadaires gratuites par mail

à toute notre branche professionnelle ou saisonnière.

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

nouveau tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

----------------------------------------------------------------

**  OFFRE D'EMPLOI URGENTE

La ville de CHATOU Place du Général de Gaulle (78400 Yvelines), Tél : 01.34.80.46.88 contact Mme Carole OLLIVIER mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir cherche 1 chef de bassin  à partir du 4.9.2017 pour faire carrière, salaire 1.800 euros nets / mois + leçons 100 %, recrutement avec ou sans concours ETAPS.  

  ** Enseigner et surveiller SES élèves SEUL

Nos lecteurs nous écrivent :

Mme Delphine RIGAULT

Beesan hors FMNS

piscine municipale de St Quentin (Aisne)

depuis 1992

QUESTION :

Notre direction ne veut pas que les activités soient surveillées nous savons que c’est obligatoire mais ils ne bougent pas que faire ? Nous avons trop d’activités par rapport au nombre de MNS et ça augmente : 6 séances d’aquagym par semaine à 47 ans ! Merci pour votre réponse cordialement

REPONSE de notre FMNS :

Les «activités» en piscines pour un MNS ce sont le plus souvent les leçons de natation, l’aquagym, les séances de pédalage en vélo dans l’eau, et tous les aqua... aquazumba...

Nous rappelons  à votre attention que toutes ces séances dans l’eau doivent être encadrées par un MNS ou BEESAN ou BPJEPS AAN ou équivalence. (loi de 1984 reprise par le code du sport). Il n’y a pas besoin d’une surveillance supplémentaire. Votre employeur a donc raison. Il serait nécessaire que vous soyez plus informée de la réglementation pour travailler. Notre FMNS est la seule fédération à diffuser une revue mensuelle support papier «Enseigner et Sauver» et une lettre hebdomadaire. cette présente : «Lettre du Mardi».

          La seule prestation où il y a obligatoirement un enseignant + un surveillant, c’est toute la natation scolaire.

          Lorsqu’un MNS dispense un enseignement hors scolaire, ce cours n’est pas considéré comme une «entrée payante», y compris si l’élève a payé son entrée séparément de la prestation. Le MNS enseigne ou entraîne ET surveille SES élèves SEUL.

** Sommaire revue mensuelle support papier « Enseigner et Sauver  n° 314 AOUT 2017

2         Centre Nautique de Châtellerault : coup de boule au MNS : 5 mois de prison ferme.

  Lyon : ils manquent de noyer le prof. en le jetant dans le Rhône.

  3        Tribunal correctionnel de ROUEN : les patrons de Vert Marine condamnés à 18 mois de prison avec sursis, 200 000 euros d’amende chacun

et interdiction de gérer pendant deux ans . Ils ont fait appel.

   4     Agrément des BNSSA en natation scolaire :

qui va encore employer un MNS, BEESAN ou BPJEPS AAN ?

Ces BNSSA agréés «cloués» au SMIG pendant des années.

  6        Piscine de Billère (Pyrénées Atlantiques) : l’eau y est traitée par électrolyse.

            Nouméa : des élèves de plus en plus violents partout : un prof poignardé en cours.

  7        Arrêt cardiaque et réanimation cardio-respiratoire.

  8        PSYCHO :  faire face à l’isolement chez l’adolescent

  9        PSYCHO : canaliser l’adolescent violent.

10        ETUDE SOMMAIRE : différences entre microbes, bactéries, virus.

11        Nos lecteurs nous écrivent au sujet de :

                        -- que doit-on afficher, quand on donne des cours ?

                        -- qui peut  faire préparer l’agrément aux parents pour la natation scolaire ?

12        Manque d’activité physique chez l’enfant  : une bombe à retardement.

13        ETUDE : le burnout.

14        Rennens en Suisse : «Prière d’aller fumer la chicha hors de la piscine».

            Associations : taxe professionnelle et «gestion désintéressée».

15        EVIAN : une fillette de 2 ans meurt chez sa nourrice à cause d’une mauvaise réanimation.    Pont-Scorff (près Lorient) un bébé meurt noyé avec sa brassière munie de flotteurs.

16        ETUDE MEDICALE  : réanimation médicale agressive par circulation sanguine extra-corporelle.

17        Mal de mer : soigner le mal par le mal. Dr Loïc Bonne, ORL.

18        JURISPRUDENCE : le bateau était défectueux - le loueur lourdement condamné.

19        Amener le défibrillateur par drône : 4 fois plus rapide que par ambulance.

20        Les prochains grands salons dans notre branche.

21        Ado. noyée-droguée : la police est remontée aux trafiquants après l’autopsie.

            Chômage : cotisations et indemnités  «universelles» selon Macron.

22        BRONZAGE : les fausses promesses des gélules «spéciales».

23        ETUDE : l’étouffement en quelques mots...

24        Les heures supplémentaires pour un temps plein.

25        Des mots qu’il vaut mieux connaître commençant ce mois ci par B.

26        AGEN : les juges condamnent maintenant aussi les parents :

                        6 mois de prison avec sursis + 9 mois avec sursis

                        + 100 000 euros de dommages et intérêts.

                        Les parents hésiteront à déposer plaInte contre MNS et BNSSA, quand il sont en tort.

27        Nos lecteurs nous écrivent au sujet de :

                        -- afficher un âge précis pour interdire l’accès des enfants non accompagnés ?

                        -- Accepter de surveiller une piscine d’hôtel pendant et après un repas de mariage ?

28        Turquie : 5 morts électrocutés dans une piscine.

29        Lac de Ste Croix (Var) : plongeon mortel de 20 mètres de haut.

            Dole (Jura) : un père de 42 ans meurt noyé en voulant sauver ses 3 enfants.

30        Lac de Truites  : les ados croient à une blague et laissent noyer leur copain.

            Piscine de Mont St Aignan : 1 300 baigneurs évacués par 10 équipes de police.

31        Piscine de Châteauroux : descente de toboggan d’un enfant de 3 ans. Immersion prolongée. Il en reste hémiplégique : MNS et moniteurs en correctionnelle  FIN