F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 35 du 22.8.2017

« La Lettre du Mardi de notre FMNS» 

n° 35 du 22.8.2017

Informations hebdomadaires gratuites par mail

à toute notre branche professionnelle ou saisonnière.

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

nouveau tél : 05 24 61 44 81 — mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

--------------------------

** 2 offres d’emploi très urgentes  pour terminer la saison

Le SIBLU Domaine de KERLANN  Land Rosted 29930 Pont Aven (sud Finistère),

Tél : 02.98.06.08.95 contact Mr ARNOLD Claude (adh FMNS) - mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

cherche pour remplacer enseignants en pré-rentrée :

1 BEESAN ou BPJEPS AAN du 26/8 au 15/10/2017 leçon oui, logement oui,  1900 euros brut

1 BNSSA du 25/8 au 20/09/2017 logement oui,  1550 euros brut.

-------------------------------------------------------------

** PUBLIC - PRIVE :

Après l’agrément en natation scolaire qui a été donné automatiquement, sans une heure de formation, aux BNSSA (voir La Lettre du mardi de notre FMNS n°29 du 11.7.2017)

Devons-nous nous attendre au dernier coup d’estoc donné à notre profession ou activité saisonnière, qui nous contraindrait tous à un emploi au SMIC ?

Un député réclame les BNSSA en surveillance de la natation scolaire. Mais qui va encore recruter et payer un MNS, ou BEESAN ou BPJEPS-AAN ?

Au 21 août 2017, il n’y avait pas encore eu de réponse du ministre -

Débats à l’Assemblée Nationale du 1.8.2017

Question écrite de M. Maxime Minot député de l’Oise,

(tout à fait en dehors de notre FMNS) :

QUESTION :

M. Maxime Minot appelle l’attention de M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur, sur les difficultés que rencontrent certaines collectivités quant à la surveillance des piscines publiques. En effet, la réglementation en vigueur et notamment la circulaire 2011-090 du 7 juillet 2011 prévoit que la surveillance des bassins pendant le temps scolaire est exclusivement assurée (sauf pour des bassins de moins de 1,30 mètre de profondeur et de moins de 100 m2 de superficie) par des personnes titulaires du brevet d’État d’éducateur sportif du premier degré des activités de natation (BEESAN) ou du BPJEPS option ANN. Or les difficultés prégnantes et récurrentes de recrutement sur ce métier en tension conduit bon nombre de piscines à ne plus assurer certains cours alors même que cette même circulaire prévoit qu’apprendre à nager à tous les élèves est une priorité nationale. Pour autant, la législation en vigueur permet, hors temps scolaire, que la surveillance des piscines puisse être confiée à un maître-nageur sauveteur (personne titulaire du BEESAN) assisté de personnes titulaires du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA) voire aux seuls titulaires du BNSSA sur dérogation préfectorale pour une période de 1 à 4 mois maximum. Il apparaît également que le BNSSA présente de fortes similitudes dans sa partie sauvetage-réanimation avec le BEESAN puis qu’ils sont tous deux titulaires du même diplôme : le PSE1. Ces deux diplômes se différencient par la partie pédagogique et d’enseignement. Ainsi, il pourrait être envisagé de permettre à des personnels titulaires du BNNSA d’assurer la surveillance des activités aquatiques lors des séances de natation scolaire en présence de BEESAN ou de BPJEPS AAN. Aussi, face à cette problématique, il lui demande si le Gouvernement entend prendre des mesures dans ce sens  FIN