F.M.N.S
Tél. 05.57.19.18.60 - Fax 05.57.19.18.62
La Lettre du Mardi n° 39 du 19.9.2017

« La Lettre du Mardi de notre FMNS» 

n° 39 du 19.9.2017

Informations hebdomadaires gratuites par mail

à toute notre branche professionnelle ou saisonnière.

(tous ceux qui veulent recevoir cette «Lettre du Mardi» gratuitement doivent nous envoyer leur nom, prénoms et mail)

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

nouveau tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

--------------------------

** SPORTS dont natation :

quand doit-on exiger un certificat médical ?

QUESTION FREQUENTE :

Le gestionnaire de la piscine où je dispense mes cours souhaiterait que l’on demande un certificat médical à toutes les personnes qui viennent apprendre à nager dans nos cours privés.

Que dit la réglementation ?

Que pouvons nous exiger ?

REPONSE de notre FMNS :

          Un gestionnaire ou propriétaire peut exiger ce qu’il veut chez lui, au titre du droit de propriété mais il doit respecter AU MINIMUM les textes officiels. Rien ne l’empêche chez lui d’en exiger plus par sécurité.

            Nous analyserons donc, non pas ce que peut demander un employeur mais ce que la réglementation exige au minimum     :

Il y a quatre situations :

1° Un(e) élève vient prendre une série de cours de natation ou d’aquagym. La réglementation n’exige aucun certificat médical.

            Toutefois à l’usage notre FMNS recommande FORTEMENT d’exiger un certificat médical de non contre indication à la natation aux personnes à risques (épileptiques, obèses, diabétiques, hyper-nerveux...).

2° Une personne s’inscrit dans un club pour des exercices ludiques, sans compétition,

par exemple club du 3 ème âge : un certificat médical d’absence de contre-indication à la pratique du sport est exigé (voir ci-dessous)

3° Une personne s’inscrit dans un club pour s’entraîner et éventuellement faire des compétitions, la personne doit fournir un certificat d’absence de contre-indication à la pratique du sport ou de la discipline concernée en compétition (voir ci-dessous)

4° Une personne veut faire de la compétition de haut niveau ; (nous ne traiterons pas ce sujet). Il est exigé des visites médicales et des vérifications spéciales.

            Comme indiqué plus haut un gestionnaire de piscine doit obligatoirement respecter AU MINIMUM ces textes. Rien ne l’empêche d’aller plus loin au titre de la sécurité, mais cette contrainte doit être la même pour tous, et ne doit donc pas être discriminatoire.

CODE DU SPORT

Section 1 : certificat médical

Article L231-2

I.-L’obtention d’une licence d’une fédération sportive est subordonnée à la présentation d’un certificat médical datant de moins d’un an et permettant d’établir l’absence de contre-indication à la pratique du sport ou, le cas échéant, de la discipline concernée.

          Lorsque la licence sollicitée permet la participation aux compétitions organisées par une fédération sportive, le certificat médical atteste l’absence de contre-indication à la pratique du sport ou de la discipline concernée en compétition.

II.- Les modalités de renouvellement de la licence, et notamment la fréquence à laquelle un nouveau certificat est exigé, sont fixées par décret.

Article L231-2-1 

          L’inscription à une compétition sportive autorisée par une fédération délégataire ou organisée par une fédération agréée est subordonnée à la présentation d’une licence mentionnée au second alinéa du I de l’article L. 231-2 dans la discipline concernée. A défaut de présentation de cette licence, l’inscription est subordonnée à la présentation d’un certificat médical datant de moins d’un an établissant l’absence de contre-indication à la pratique du sport ou de la discipline concernés en compétition n

 **  un MNS décède, foudroyé par une crise cardiaque en plein cours d’aquagym

Piscine de RAISMES (Nord) ce samedi 16 septembre (il y a 3 jours)

            Ce samedi vers 9 h 45, M. ANGELO CARRUBBA, 49 ans,  maître nageur de la piscine de Raismes a été victime d’un malaise cardiaque. Les secours n’ont rien pu faire pour le ramener à la vie

          Ses collègues de la piscine lui ont immédiatement porté les premiers secours. Ils n’ont pas eu à utiliser le défibrillateur car au moment du malaise, il y avait toujours un pouls. Quelques minutes plus tard, une ambulance de Raismes et le SMUR sont arrivés sur place. Les pompiers ont demandé le renfort de l’officier de garde de la caserne d’Anzin. Mais ils n’ont rien pu faire pour le ramener à la vie.

En plein cours d’aquagym

Angelo CARRUBBA, MNS salarié de la ville de Raismes, depuIs une vingtaine d’années, était en train de terminer un cours d’aquagym qu’il assurait pour une association. À cette heure de la journée, d’ailleurs, la piscine n’accueillait pas de public, uniquement des associations sportives. Il aurait déjà eu une première alerte dans les semaines qui ont précédé.

          Le conseil d’administration de notre FMNS présente nos condoléances à la famille FIN