F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 71 du 1.5.2018

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

nouveau tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

« La Lettre du Mardi de notre FMNS»  n°71 du 01.05.2018

Informations hebdomadaires gratuites par mail

à toute notre branche professionnelle ou saisonnière.

Toute personne hors FMNS peut s’inscrire gratuitement à notre «La Lettre du Mardi» par mail.

            Il lui suffit de nous communiquer son nom, prénoms, adresse postale.

            Par contre, hors FMNS,  nous n’avons pas les moyens d’assurer un bureau de renseignements ou une défense après une noyade, un accident ou un conflit du travail.

----------------------------------

n Chomage, fomation apprentissage, tout ce qui va changer

selon Mme Muriel PENICAUD, ministre du travail

        La ministre du Travail, Mme Muriel Pénicaud, a présenté le 27 avril en Conseil des ministres son projet de loi réformant l’assurance-chômage, la formation professionnelle et l’apprentissage

            Projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » qui sera examiné à partir du 29 mai à l’Assemblée nationale pour une adoption espérée cet été.

            Chaque chômeur d’ «avoir les moyens de se former » et tous les salariés de TPE-MPE de disposer des « mêmes droits à la formation qu’un cadre d’un grand groupe ».

nn Un compte personnel formation de 500 euros par an

            Les explications complémentaires sont envoyées aux membres de notre FMNS..

nn Âge limite de l’apprentissage repoussé à 30 ans

            Les explications complémentaires sont envoyées aux membres de notre FMNS..

nn Réforme des sanctions contre les chômeurs

                       Les explications complémentaires sont envoyées aux membres de notre FMNS..

            Le texte autorise par ailleurs le gouvernement à instaurer un bonus-malus pénalisant les entreprises qui abusent des contrats courts et de modifier les règles de cumul allocations-salaire. Il réforme enfin les sanctions contre les chômeurs qui ne respectent pas leurs obligations mais l’«offre raisonnable » d’emploi que le chômeur ne pourra refuser est co-définie avec le demandeur d’emploi et les sanctions pour refus FIN