F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 77 du 12.6.2018

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

nouveau tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir r 

« La Lettre du Mardi de notre FMNS» 

77 du 12.6.2018

envoyée le 13.6.2018

Informations hebdomadaires gratuites par mail

à toute notre branche professionnelle ou saisonnière.

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

nouveau numéro tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 Toute personne hors FMNS peut s’inscrire gratuitement à notre «La Lettre du Mardi» par mail.

        Il lui suffit de nous communiquer son nom, prénoms, adresse postale.

    Par contre, hors FMNS,  nous n’avons pas les moyens d’assurer un bureau de renseignements ou une défense après une noyade, un accident ou un conflit du travail.

---------------------------------

n MARSEILLE Noyade mortelle Piscine municipale de la Pointe Rouge ; Ils avaient abusé des portables devant les usagers

les BNSSA et le chef de bassin hors service ont été condamnés à 15 mois de prison avec sursis.

NON ASSURES auprès de notre FMNS

Une petite fille âgée de 4 ans, Safiatou SAKHO, avait échappé à la vigilance de sa mère. Aucun des 4 BNSSA  présents ce jour 25 août 2011 ne  l’a aperçue. Ils ont été alertés (trop tard) par une baigneuse. Des usagers se sont portés témoins en leur reprochant de manipuler leurs portables une partie de la journée. Le juge d’instruction, après vérification à trouvé trace de très nombreux SMS.  Il était reproché au chef de bassin, hors service au moment de la noyade, d’avoir commis tous les jours une négligence coupable en laissant  ses BNSSA manipuler leurs  portables, alors que le règlement intérieur leur interdisait.

 Le tribunal correctionnel les a jugé hier mardi 12 juin 2018

Anne BENALKADER dite «Mina», BNSSA, Hubert GIACOME BNSSA et Romain HEBRARD chef de bassin absent, hors service au moment de la noyade,. ont été condamnés à 15 mois de prison avec sursis chacun.

NOTE FMNS : il est urgent d’interdire les portables à TOUS les surveillants-sauveteurs quel que soit leur brevet. Les usagers, qui ne disent rien en période normale, sont furieux après la noyade mortelle d’un enfant FIN

n Education - L'Assemblée Nationale dit non aux portables dans les écoles et collèges

Ce 7 juin 2018, les députés ont voté une proposition de loi qui vise une "interdiction effective" du portable dans les écoles et collèges à la prochaine rentrée scolaire.  Objectif du texte : lutter contre cette addiction des enfants et sanctuariser le temps de l’école.

Affirmer un droit à la déconnexion...

            L'exposition massive aux écrans, qui atteint souvent 10 heures par jour, et au portable, qui touche 92% des jeunes de 12 à 17 ans équipés d'un mobile dont 76% d'un smartphone, engendre des méfaits sur les adolescents rappelés par la  députée Cathy Racon-Bouzon, rapporteure du texte au nom de la commission des affaires culturelles : perte de concentration, difficultés de mémorisation, cyberharcèlement, diffusion de la pornographie, moindre interaction sociale dans les cours de récréation.

            Si la loi du 12 juillet 2010 visait surtout à réduire l’exposition des enfants aux ondes électromagnétiques des téléphones mobiles, la nouvelle rédaction cherche davantage à encadrer l'usage du téléphone mobile et à affirmer un droit à la déconnexion des enfants pour renforcer leurs capacités d'apprentissage.

En restant joignable

            Il reviendra aux établissements scolaires de définir dans leur règlement intérieur les lieux et contextes où l’usage du portable sera autorisé car beacoup de parents veulent pouvoir joindre leurs enfants n