F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 78 du 19.6.2018

« La Lettre du Mardi de notre FMNS» 

78 du 19.6.2018

envoyée le 19.6.2018

Informations hebdomadaires gratuites par mail

à toute notre branche professionnelle ou saisonnière.

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

nouveau numéro tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 Toute personne hors FMNS peut s’inscrire gratuitement à notre «La Lettre du Mardi» par mail.

            Il lui suffit de nous communiquer son nom, prénoms, adresse postale.

            Par contre, hors FMNS,  nous n’avons pas les moyens d’assurer un bureau de renseignements ou une défense après une noyade, un accident ou un conflit du travail.

---------------------------------

n Après les condamnations de Marseille et Reims,

Pouvons - nous encore tolérer les portables

au bord des bassins et des plages ?

REIMS : 18 mois de prison ferme

(voir revue mensuelle Enseigner et Sauver)

MARSEILLE : 15 mois avec sursis

(voir revue mensuelle Enseigner et Sauver)

QUESTION d’un de nos adhérents

M. Robert JIMENEZ BEESAN, Matoury (Guyane) :

J’ai lu dans «La lettre du Mardi» de notre FMNS les comptes-rendus des audiences et condamnations pénales des MNS et des BNSSA de Reims et Marseille et je me demandais s’ils peuvent encore travailler ?

 REPONSE de notre FMNS :

Il y a trois sortes de casiers judiciaires

1° Le numéro UN  qui est en fait une fiche de renseignements et de ragots que nous n’avons pas le droit de consulter.

2° Le numéro DEUX que nous n’avons pas le droit de consulter et qui est réservé aux administrations surtout quand elles recrutent leurs fonctionnaires

3° Le numéro TROIS qui porte pendant CINQ ANS  les condamnations à partir de SIX MOIS FERME. Les intéressés peuvent le demander. Il est demandé aux intéressés par les employeurs donc par l’intermédiaire des employés. L’administration peut le demander directement..

Il y a aussi le fichier des délinquants sexuels.

Pour les deux dernières affaires qui ont été jugées

 1°/ La condamnation de Reims : 18 mois de prison ferme et interdiction à vie de travailler au bord d’une baignade. Le prof de gym - MNS est chassé de son administration en tant que prof. et ne peut plus travailler avec son BEESAN. Il peut trouver une place dans le privé dans un autre métier à condition qu’on ne lui demande pas son casier  judiciaire  pour un travail en dehors de baignades et piscines. Son casier judiciaire n°3 est donc entaché pendant 5 ans.

2°/  Les 3  condamnations de MARSEILLE à 15 mois avec sursis (le chef de bassin et 2 BNSSA) :

Elles sont inscrites uniquement sur le casier judiciaires n° 2 que peut demander directement l‘administration.

Le chef de bassin depuis est parti à la retraite cela ne devrait pas le toucher beaucoup

Une des BNSSA  a été reçue à son  BPJEPS AAN et suivrait une école d’infirmière,

Il est possible qu’elle soit rejetée des hôpitaux publics,

Elle ne devrait pas l’être des hôpitaux privés. Elle peut aussi être mise à la porte de son école d’infirmières actuelle, qui peut être informée autrement.

Toutes ces condamnations  n’ont aucune connotation sexuelle, elles ne devraient pas les empêcher de travailler avec des enfants. Dans de nombreux cas dans le privé, les employeurs peuvent estimer l‘agent et ne pas tenir compte de ses condamnations. Ce n’est pas le cas dans le public.Tous ces MNS et BNSSA ont été mal défendus car leur avocat aurait du au moins demander au tribunal la non iinscription au casier judiciaire FIN

ABSOLUMENT : IL FAUT INTERDIRE L’UTILISATION (même courte) DES PORTABLES SUR LES BORDS DE BASSINS ET DE PLAGES.

En cas de récidive faire remonter l’information à l’employeur PAR ECRIT, sans attendre.

n Sommaire de la revue mensuelle support papier "Enseigner et Sauver" de juin 2018 n° 324

  2 Au secours ! trop d’applications pour sauver des vies.

  3        PARIS Brigade fluviale : la jeune policière meurt noyée. Sa famille dépose plainte.

   4     REIMS : un BEESAN - prof. de l’UFR - Staps jugé après la noyade mortelle d’une élève en apnées 18 MOIS DE PRISON FERME

 MARSEILLE : le chef de bassin et 2 BNSSA condamnés à 15 MOIS DE PRISON

AVEC SURSIS  après la noyade mortelle d’un enfant.

            AILETTE (Aisne) Center Parc : un enfant de 5 ans meurt noyé dans une attraction.

  5        AXAT ( Aude) : après la noyade de l’enfant, le préfet suspend le directeur et l’animatrice

  6        « Le droit des baignade» de Belhache, nouvelle édition,  un livre fondamental

                        dans notre profession mais aussi pour la formation professionnelle (MNS et BNSSA)

  7        Nos lecteurs nous écrivent :-- la régulation horaire pendant une saison

            -- Malaise, évènement grave familial, retard... et si je ne peux appliquer notre POSS ?

  8        Qui doit payer les stages professionnels de révision (quinquennaux et annuels)

10        Issy les Moulineaux (Hauts de Seine) l’ado de 15 ans pousse le copain de 14 ans qui meurt noyé.

            Sarrebruck : un ado de 16 ans poussé, meurt noyé

            Chief (Algérie) l’enfant de 11 ans poussé meurt noyé.

            Les jeux dangereux parfois mortels d’évanouissement et de strangulation.

  11      USA : encore un ado. aspiré par les pompes :

   Bouche à bouche sous l’eau : il s’en sort !

12        Centres aérés et colonies de vacances :

                        -- s’ils dépassent le quota d’enfants par BAFA. QUE FAIRE ?

                        -- si un BAFA quitte la piscine en laissant ses enfants....que faire ?

13        DELLE ( Jura ). Avant de se noyer avec sa piscine, la mairie fait appel à la Com. de Com.

14        -- Prévoir un terme précis ou une durée minimale  en cas de contrat de travail saisonnier

            -- L’absence de date de conclusion d’un CDD ne suffit pas à requalifier le contrat en CDI

            -- Les congés annuels :          -- Les fériés pour un temps partiel :

15        Le sport est rarement impliqué dans la mort subite d’un jeune. Dr Catherine WATKINS

16        LYON (Rhône) : SAMU et  secouristes  ressuscitent grâce à une nouvelle technique hors de l’hôpital.

17        Lac de Miribel-Jonage (Rhône) : un ado. d’un centre social meurt noyé dans une eau froide.

18        SPORTS : Macron veut désengager l’Etat

            BELGIQUE LEGIONELLOSE : douches  contaminées - employé décédé : le maire est jugé.

            ROUEN (Seine Maritime) piscine : une MNS blessée par des voyous - Collègues - Droit de retrait

19        BELGIQUE en piscine : encore un ado. aspiré par les pompes : il s’en sort de justesse !

            BELGIQUE pour travailler dans notre branche dans ce pays.

20        Ministère des sports - Ministère de la Santé : les «Maisons de sport Santé»

21        Laura Flessel, dans les hôpitaux parisiens a dévoilé sa stratégie nationale «Sport-Santé»

22        ETUDE : les troubles de la déglutition du sujet âgé : SAVOIR REAGIR.

24        EDUCATION : enfants maltraités «La violence fait disjoncter le cerveau »

                                               Dr Muriel SALMONA psychiatre

27        ETUDE Gestion du sport : la Cour des Comptes Européenne condamne les PPP

28        Fonction Publique : des dizaines de milliers d’agents contractuels

     ont bénéficié des titularisations et CDI sations de la Loi Sauvadet.

29        F.P. : 20 % des contractuels recrutés en 2011 étaient des titulaires ou CDI, 5 ans après.

30        Niamey au Niger : les plages fermées après une série de noyades

            Seclin (Nord) : on recycle l’eau de la piscine en lavant les trottoirs

            Foix (Ariège) piscine : incendie au compteur électrique.

31        Les systèmes de «sécurité» «Poséidon» sont-ils fiables ?

         Ne mettent-ils pas en cause systématiquement TOUT  le personnel ? FIN