F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 81 du 31.7.2018

 « La Lettre du Mardi de notre FMNS» 

81 du 31.7.2018

envoyée le 31.7.2018

Informations hebdomadaires gratuites par mail

à toute notre branche professionnelle ou saisonnière.

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

nouveau numéro tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 Toute personne hors FMNS peut s’inscrire gratuitement à notre «La Lettre du Mardi» par mail.

            Il lui suffit de nous communiquer son nom, prénoms, adresse postale.

           Par contre, hors FMNS,  nous n’avons pas les moyens d’assurer un bureau de renseignements ou une défense après une noyade, un accident ou un conflit du travail.

---------------------------------

n Il y a de nombreux noyés en ce moment,

les parents deviennent de plus en plus procéduriers,

il est donc nécessaire de faire le point sur le rôle de chacun :

1°/ Lorsque nous sommes obligés de fermer un poste de secours en pleine journée sur une plage, souvent par manque de personnel ; la baignade devient «aux risques et périls des baigneurs», on baisse le drapeau. Il parait évident de ne pas laisser les groupes d’enfants dans l’eau et de ne pas aider des handicapés à se mettre à l’eau. Nous devons cacher à ce moment le panneau portant les heures d’ouverture de la surveillance, parfois quitter nos vêtements professionnels pour ne pas prêter à confusion.

2°/ Lorsque dans une piscine nous ne pouvons plus respecter le POSS par manque de personnel, (ou autre) par exemple : un collègue en retard ou avec un malaise, on ne ferme pas tout l’établissement mais on diminue la surface pour rester en règle. On avertit par un affichage au niveau des caisses et dans le bassin en clôturant la surface interdite.

Pour être en règle  A TOUT MOMENT

A/ La totalité de la surface ouverte doit être surveillée

B/  Le POSS doit être respecté  A TOUT MOMENT

            Ce qui n’empêche pas de quitter la surveillance «pour une urgence» (y compris aller aux WC)

            Il est donc inutile et dangereux de mettre ou de laisser dans le POSS des contraintes qui ne sont pas prévues par la loi ou la réglementation (par exemple un supplément de surveillants, par exemple une chaise haute...) En général quand un POSS dépasse 4 pages on n’est jamais en règle on est donc susceptibles de se faire condamner à la première noyade. Ce qui n’empêche pas d’être très précis au moment des répétitions de noyades. UN POSTE FIXE NE DOIT PAS FIGURER DANS LE POSS. On parle de «zones de surveillance»

3° Le droit de retrait : un ou plusieurs employés peuvent l’utiliser quand il y a un risque certain pour LEUR sécurité en tant qu’employé. Il ne peut être utilisé après des insultes d’un adolescent ou en raison du manque de sécurité des baigneurs. Le MNS ou le BNSSA doit avertir immédiatement l’employeur si possible par écrit. Il doit si possible lui fournir les noms prénoms et adresses des personnes. Avant d’exercer le droit de retrait, quand il y a des menaces certaines, on doit faire appel à la gendarmerie ou à la police. Le droit de retrait s’exerce en général quand on a pris des coups ou quand un collègue a pris des coups ou a eu son véhicule vandalisé ou quand il y a de réelles menaces de groupes d’adultes. Le Droit de retrait ne permet pas de quitter son lieu de travail sauf pour se faire soigner. Il n’y a pas obligation de préavis mais il y a obligation d’avertir l’employeur immédiatement.

4° Sur les plages à marée basse, on prend la peine d’approcher sa chaise haute de l’eau, sinon on ne surveille plus grand chose.

5° Les groupes d’enfants ou d’handicapés doivent impérativement se baigner DANS les limites et DANS les horaires de baignade surveillée. Un juge n’admet JAMAIS que l’on ait pu se baigner en dehors des horaires et des limites malgré la réglementation stupide des colonies de vacances qui permet de baigner les enfants «dans tout lieu de baignade ne présentant aucun risque identifiable» voir page 6 de notre revue jaune sur les colos (arrêté du 25.4.2012 annexe 2 - fiche 2.2).

6° Les jeux de plage qui sont dans l’eau (toboggans, plongeoirs...) et qui incitent les personnes à s’y déplacer doivent impérativement être situés DANS la baignade surveillée, et si possible fermés en dehors de la surveillance.

7° SECHERESSE : on a un niveau d’eau des lacs ou des rivières qui baisse très nettement. Il y a alors beaucoup moins d’eau sous les bateaux plongeoirs ou sous les plongeoirs. On doit les condamner avec des chaines et cadenas le plus vite possible à défaut les démonter.

        Notre bureau est ouvert toute l’année, nous sommes à la disposition TOUS LES JOURS OUVRABLES pour nos adhérents pour les conseiller avec un juriste avant qu’ils prennent une décision importante.

            En cas d’accident grave ou de noyade contraignant à une évacuation vers un hôpital, les MNS et les BNSSA sont presque toujours entendus par les gendarmes ou la police. Nous vous conseillons AVANT de vous y rendre de nous téléphoner afin de ne pas commettre quelques maladresses qui vous seraient très nuisibles par la suite. Rappelons qu’un avocat peut parfois construire toute une plaidoirie sur un mot maladroit. J.M.Lapoux