F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 131 du 24.9.2019

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

Tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

« La Lettre du Mardi de notre FMNS» 

n° 131 du 24.9.2019

Informations hebdomadaires gratuites par mail à toute notre branche professionnelle ou saisonnière.

Toute personne hors FMNS peut s’inscrire gratuitement à notre «La Lettre du Mardi» par mail.

Il lui suffit de nous communiquer son nom, prénoms, adresse postale.

----------------------------------

Notre FMNS se tient à la disposition de tous, ouverte toute l’année.

Pour un emploi de MNS, BEESAN, BPJEPS AAN après la saison :

---------------------------------

n Sport Santé Natation - «post-cancer» :

La Ministre de la Santé Mme Buzyn a décidé d’inclure dans le budget 2020 de la sécurité sociale, qui sera prochainement présenté à l’Assemblée Nationale, un ensemble de séances sportives post-cancer, dont la natation. En effet sur le «Sport-Santé» beaucoup de déclarations tonitruantes avaient été publiées sans que les candidats trouvent des financements. Notre FMNS va veiller à ce que ce soient exclusivement des MNS, BEESAN, BPJEPS AAN qui soient habilités à fournir ces prestations en natation. (suivre le sujet sur les habilitations propres aux adhérents de notre FMNS sur notre revue mensuelle «Enseigner et Sauver»

n Procès noyade mortelle de Terrasson (Dordogne)

Le parquet réclame 30 000 euros d’amende

La jambe d’un enfant avait été aspirée au niveau d’une bonde défectueuse par les pompes. Tout le monde : MNS, pompiers, gendarmes, procureur de la République...s’étaient déplacés immédiatement à la piscine et se sont affairés en vain : : l’enfant est mort. Le BEESAN de notre FMNS, mis en cause par un inspecteur Jeunesse et Sports se présentant comme «expert», a été remarquablement défendu par notre FMNS au point qu’il n’a pas été poursuivi .Cet expert «bidon» reprochait à notre MNS de ne pas avoir commencé l’insufflation avec l’appareil  sous l’eau !.Notre FMNS a prouvé que c’était matériellement impossible. La mairie et le chef des services techniques ont été jugés. L’audience a eu lieu ces dernières semaines --  Jugement ce 25 septembre. Nous en rendrons compte dans la revue mensuelle «Enseigner et Sauver»  support papier.

n Procès noyade mortelle Ecole d’officiers de

St Cyr l’ Ecole

Un élève officier était mort noyé «au cours d’un exercice» pour l’armée «au cours d’un bizutage toléré» selon la famille.Sept officiers devaient être jugés les 23 et 24 et 25 septembre. Le cabinet d’un des avocats a fait savoir qu’il était en liquidation judiciaire. Le nouvel avocat n’a pas pu construire sa défense en huit jours.

L’audience a été renvoyée du 9 au 13 décembre 2019 FIN