F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 147 du 28.1.2020

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

Tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

-------------------------

Le principal organisme de défense et d’informations

des MNS, BEESAN, BPJEPS-AAN et BNSSA en France.

----------------------------

La Lettre du Mardi n°147 du 28.1.2020

Informations hebdomadaires gratuites par mail

à toute notre branche professionnelle ou saisonnière.

 Toute personne hors FMNS peut s’inscrire gratuitement à notre «La Lettre du Mardi» par mail. Il lui suffit de nous communiquer son nom, prénoms, adresse postale.

—————————————————

n Notre calendrier des prochains jours.

Nous y serons et nous en rendrons compte dans notre revue mensuelle support papier «Enseigner et Sauver»

       Le vendredi 31 janvier 2020 - Paris – Réunion toute la journée au ministère des sports Refonte du BPJEPS-AAN

      Le samedi 1er février 2020 (Essonne) près commune de Lardy : Usurpation de titre - Mauvais traitement d’enfants handicapés - Escroquerie . Défense de notre profession : poursuites judiciaires engagées par notre FMNS

        Le mercredi 5 février 2020 Jugement - Tribunal correctionnel de Lorient

Noyade mortelle d’un enfant de 6 ans en 2018 piscine du camping Kerzerho à Erdevan (Morbihan). La porte de la piscine avait été laissée ouverte. Jugement de l’ancien gérant avec sa société.

            Ce parc aquatique de camping (certains jours : 1 400 entrées) n’a pas obligation d’avoir un MNS.

        Le mardi 18 février 2020  audience - Tribunal correctionnel de Nivelles  (Belgique).

Noyade mortelle d'un enfant de 6 ans lors d'un cours de natation : un avocat demande à la commune de Grez-Doiceau de venir s'expliquer au procès FIN

n Mais que sont les Coronavirus ?

Epidémie, contamination, malades, morts -

mise en isolation d’une des plus grandes villes du monde en Chine ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(références scientifiques - voir fin d’article)

            Les coronavirus (du latin, « virus à couronne »). Le terme coronavirus provient de l'apparence des virions au microscope électronique, caractérisée par une frange de grandes protubérances entourant l'enveloppe avec l'apparence d'une couronne, par analogie avec la couronne solaire.

Réplication - Virus à couronne.

1. Grâce à leur protéine S, les coronavirus se lient aux molécules cellulaires de surface et peuvent entrer  dans une cellule hôte. La réplication complète est encore mal connue de la science.

Maladies

Sur 7 types de Coronavirus animal 3 peuvent infecter secondairement l'humain

Il infecte essentiellement les voies digestives et respiratoires supérieures chez les mammifères et les oiseaux. Le plus connu est le SARS-CoV, à l'origine du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

SRAS «Syndrome respiratoire aigu sévère» lié au coronavirus.

Le syndrome respiratoire entraîne des infections aux voies respiratoires inférieures et supérieures en plus de la possibilité d'une gastro-entérite. On attribue un pourcentage non négligeable de rhumes banals aux coronavirus chez les humains adultes, surtout en hiver ou au début du printemps. Une personne ayant des problèmes de santé aura plus de mal à guérir qu'une personne en bonne santé.

MERS

Le syndrome respiratoire du Moyen-Orient «MERS»,  est provoqué par le coronavirus MERS-CoV, souche découverte en septembre 2012. Le premier cas connu était un Saoudien qui est mort au début de 2012.

            Le 30 octobre 2013, les autorités du sultanat d'Oman ont fait état du premier cas dans ce pays du Golfe, qui en 2013, avait déjà fait 52 morts dans l'Arabie saoudite voisine.

            Le 14 avril 2016, un bilan de l'OMS recense 1 714 cas notifiés depuis 2012, dont au moins 618 mortels. 80 % des cas sont localisés en Arabie saoudite. Deux cas ont également été détectés en France en 2013, dont l'un finalement mortel.

Actuellement : Pneumonie de Wuhan (2019-2020) = Épidémie de coronavirus.

Une nouvelle forme de syndrome respiratoire, analogue au SRAS, est apparue à Wuhan (province du Hubei, Chine) début décembre 2019. La pneumonie de Wuhan est due à un nouveau coronavirus, dont six génomes ont été communiqués à la communauté scientifique internationale. En janvier 2020, le virus a été nommé «2019-nCoV».

         Comme le Sida, il a été fabriqué par l’homme.

La maladie est apparue chez des clients du marché aux poissons de Wuhan (où l'on vend aussi des oiseaux, des serpents et des lapins). Elle est d'origine animale et se transmet entre êtres humains.

Au 27 janvier 2020, 81 décès ont été recensés sur 2 000 personnes infectées.

Transmission et contagiosité ?

            L'OMS ne dispose pas d'assez d'information, mais estimerait d'après l'analyse des cas d'Arabie saoudite que la transmission nécessite un contact proche et prolongé avec une personne déjà malade.

L'un des réservoirs pourrait être le chameau, la chauve-souris.

Traitement ?

Le coronavirus est de nature virale, cela enlève toute efficacité aux traitements antibiotiques ou bactériophagiques qui sont, eux, destinés aux infections bactériennes.

            Dans le cas du SARS-CoV divers traitements ont été utilisés pour tenter d'enrayer l'épidémie. Les plus fréquents ont été : la ribavirine, un analogue de nucléotides ; des anti-inflammatoires stéroïdiens ; l'interféron-alpha et des inhibiteurs de protéases.

            L'efficacité de ces traitements est cependant sujette à caution. Aucun n'a fait l'objet d'une étude clinique adéquate ; de plus, certaines études indiquent même que ces traitements pourraient avoir nui à l'éradication du virus.

            Pour ce qui est des vaccins, l'éradication rapide de l'épidémie n'a pas laissé place à beaucoup d'essais cliniques. Ils sont en étude depuis plusieurs années.

Bibliographie - Sources

Christine V.F. Carrington, Jerome E. Foster, Hua Chen Zhu, Jin Xia Zhang, Gavin J.D. Smith, Nadin Thompson, Albert J. Auguste, Vernie Ramkissoon, Abiodun A. Adesiyun et Yi Guan, « Detection and Phylogenetic Analysis of Group 1 Coronaviruses in South American Bats », Emerging Infectious Diseases journal, Centers for Disease Control and Prevention, vol. 14, no 12, décembre 2008, p. 1890-1893 (DOI 10.3201/eid1412.080642, FIN