F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 173 du 18.8.2020

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

Tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

LA LETTRE DU MARDI n°173 du 18 AOUT 2020

n Masque ou pas masque pour surveiller ?

QUESTION :

Mes collègues MNS ont du mal à mettre les masques, que ce soit en surveillance ou en cours. Y-a-t’il un risque de fermeture administrative de la piscine ?

Cordialement

REPONSE de notre FMNS :

Dans un secteur où le masque est obligatoire, il y a un risque d’amende (qui ne sera pas payée par l’employeur) mais aussi de fermeture administrative.

Jusqu’à la mi juillet, beaucoup de personnes étaient réticentes pour porter un masque mais maintenant à la mi août, que le Covid repart des personnes en arrivent à insulter les gens qui n’en portent pas. On leur reproche de mettre en danger la vie des autres ( ce qui n’est pas faux) Vous risquez aussi une dénonciation anonyme ou pas

            Une amende ne peut être payée ni par un employeur ni par une assurance.

Un employeur qui serait fermé administrativement à cause du comportement délictuel d’un ou des MNS serait en droit de retenir sur leurs salaires le manque à gagner (y compris sur le salaire du chef de bassin ou du directeur qui aurait laissé faire).

En ce jour 18 août 2020, plusieurs piscines ont du fermer avec un ou des MNS contaminés.

n Autre problème lié au Coronavirus :

-- Certaines personnes qui ont été confinées et qui sont anxieuses pour leur emploi en deviennent particulièrement agressives. Les MNS et BNSSA,  sans devoir tout supporter, doivent essayer de calmer en rappelant que nos recommandations sont adressées pour la santé de tout le monde, y compris de l’interlocuteur(trice).

-- Les décisions qui peuvent prêter à conflits (évacuation, limitation de la durée des bains, sanctions etc) doivent être prises par les chefs hiérarchiques (un chef ça sert à ça). Les chefs peuvent être contactés immédiatement par téléphone, au besoin venir à la piscine.

            Il faut rappeler pour calmer :

«la situation est actuellement très difficile pour tout le monde, il faut s’entraider, il ne faut rien compliquer ! ».

            Une observation d’un ton cordial, avec le sourire, facilite toujours les relations. On doit absolument éviter de faire monter le conflit, au besoin en faisant  intervenir un collègue, éviter (jusqu’à un certain point) les menaces de sanction.

            Ne pas trop compter sur les gendarmeries qui sont débordées en ce moment.

            Le bureau de note FMNS est ouvert toute l’année du lundi au vendredi. Les membres de notre FMNS peuvent nous consulter, y compris en dehors des heures de travail.

            Notre FMNS est une fédération au service exclusif de nos membres.

            Elle n’est pas un service public subventionné. J.M.Lapoux FIN