F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 177 du 22.9.2020

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

Tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

La Lettre du Mardi n° 177 du 22.9.2020

envoyée le 21.9.2020 

Réunion au ministère du 15 septembre 2020

-- Remplacement des MNS, BEESAN, BPJEPS AAN par 1200 «stagiaires en autonomie» payés entre ZERO et 600 euros  sans charges sociales :

1°-- Le ministère des sports et la FNMNS s’entêtent sur leur projet fou (détails et explications réservés aux adhérents membres de notre FMNS)

2°-- Le SNPMNS après avoir passé 3 secrétaires généraux en 6 mois, il «tourne casaque» et participe à la construction du texte éliminant les MNS, BEESAN, BPJEPS AAN... en instituant les «stagiaires en autonomie» sans avoir consulté sa base.

Ses anciens représentants ne sont plus présents à ces réunions du ministère.

---------------------------

Covid-19 : ce qui va changer dans les écoles dès demain mardi 22 septembre, avec l'allègement du protocole sanitaire.

Le ministère de l'Education a annoncé de nouvelles mesures pour les écoles.

            À partir de mardi 22 septembre, les règles de protocoles sanitaires changent dans les écoles maternelles et élémentaires. Elles vont s'assouplir par rapport à ce qui était la norme depuis la rentrée, a annoncé le ministère de l'Education nationale.

            Désormais, lorsqu'un élève sera testé positif au Covid-19, les autres élèves ne seront plus considérés comme des cas contacts. C'est la principale nouveauté de ce mardi 22 septembre. Un allègement du protocole sanitaire, annoncé par le ministère de l'Education Nationale, qui devrait entraîner moins de fermetures de classes.

Il faut TROIS cas confirmés dans une même classe (pour réagir)

            Il faudra donc, selon les annonces du ministère, que trois élèves soient testés positifs, pour déclencher le protocole. "Le protocole d’identification des personnes cas contacts, leur isolement éventuel, la fermeture possible de classes, voire d’écoles, sera toutefois appliqué lorsque qu’il y aura au moins trois cas confirmés dans la même classe", indique le communiqué, relayé par l'AFP.

Pour les enseignants

            De la même manière, les enseignants aussi, voient le protocole s'assouplir puisque désormais, si ce dernier, portant le masque, a été en classe avec un élève, non masqué et testé positif, il ne sera plus considéré comme un cas contact. Il ne sera donc plus tenu de s'isoler.

Faire baisser le nombre de fermetures de classe

            Ces mesures sont celles préconisées par le Haut conseil pour la santé publique, qui a estimé que les enfants "sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2". Le but principal est de limiter le nombre de classes et d'établissements scolaires fermés.

            Ces derniers sont en constante augmentation depuis la rentrée scolaire. Selon le décompte officiel, 89 établissements scolaires sont actuellement fermés en France, à cause de cas avérés de Covid-19 FIN