F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 230 du 9.11.2021

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

Tél : 05 24 61 44 81 —  mail : c Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

---------------------------

La seule Fédération qui défend actuellement la profession

et l’activité saisonnière des MNS, BEESAN, BPJEPS-AAN et BNSSA,

-----------------------------------

La Lettre du Mardi de notre FMNS n° 230  du 09.11.2021

--------------------------

Unification du temps de travail : le gouvernement (re)met un coup de pression sur les mairies et Com de Com.

Selon un premier bilan du gouvernement Castex, “80 % des communes et intercommunalités ont délibéré ou sont en passe de le faire” pour une mise en conformité avec les dispositions de la loi du 6 août 2019 mettant fin aux régimes dérogatoires aux 1 607 heures dans la territoriale. La ministre régissant la fonction publique appelle les préfets à la “fermeté”.

            Plus que deux mois (jusqu’au 1.1.2022) avant la suppression des régimes dérogatoires aux 1 607 heures dans les mairies. Après avoir sommé les préfets de faire respecter les règles par les collectivités, le gouvernement a remis un nouveau coup de pression sur les élus locaux récalcitrants avant l’échéance du 1er janvier 2022.

Explications de notre FMNS  : les loyers sont tellement chers dans certaines grandes villes, notamment Paris, qu’il n’est plus possible aux employés ayant des petits salaires ou des salaires moyens de se loger dans ces villes. Les agents sont donc obligés, notamment à Paris, d’habiter en banlieue, soit de se lever entre 5 et 6 heures le matin et de rentrer le soir à leur domicile entre 20 h et 22 heures.

Bon nombre de communes avaient donc réduit le nombre d’heures de travail hebdomadaire pour permettre aux agents d’avoir encore un peu de vie familiale. (1 heure d’enseignement = 2 heures ou 1 heure 30 de surveillance)

            Le gouvernement actuel fait pression pour unifier la durée annuelle de travail pour toutes les communes et tous les cadres d’emploi.

         Un ETAPS de catégorie B : MNS ou BEESAN ou BPJEPS AAN au 1er échelon gagne 1 285 euros net


            Un OTAPS de catégorie C :  BNSSA ou agent d’entretien gagne au 1er échelon : un peu plus que le SMIC soit 

1 258 euros net

            S’ils doivent payer un loyer et les transports dans la banlieue pour autant d’heures de travail direct et indirect, l’agent ne peut plus vivre.

Ces derniers mois nous avons eu des BEESAN et BPJEPS AAN, qui travaillaient à temps plein et qui étaient obligés de coucher dans leur voiture.

            Les leçons de natation et d’aquagym à un tarif normal conseillé, (150 euros pour 10 leçons de 30 minutes en semi collectif), au profit des MNS deviennent donc indispensables après ces stages de formation à 6 500 euros + hébergement + déplacements pendant une année.

            Nos membres du gouvernement, de droite ou de gauche, habitent-ils en France ? J.M.Lapoux FIN

================================================================

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes - Rappels de produits

En coordination avec les autres services de l'État concernés, la gestion des risques en cas d'urgence conduit la DGCCRF à mener des interventions rapides pour faire cesser les dangers avérés. Elle reçoit des entreprises les signalements obligatoires de produits dangereux (accidents survenus et risques avérés), en application de la réglementation européenne. La DGCCRF assure également la gestion des alertes relatives à des produits dangereux

Le nouveau site unique  « RappelConso»,

alerte sur les produits dangereux, est accessible.

Les consommateurs peuvent consulter les rappels de produits déclarés sur le site RappelConso grand public.

-- Constitue un retrait, toute mesure visant à empêcher la distribution et l'exposition à la vente d'un produit, ainsi que son offre au consommateur.

-- Constitue un rappel toute mesure visant à empêcher, après distribution, la consommation ou l'utilisation d'un produit par le consommateur et/ou à l'informer du danger qu'il court éventuellement s'il a déjà consommé le produit.

Abonnez-vous gratuitement au flux RSS - Avis de rappels de produits.

-- Rappel ce jour, 9 NOVEMBRE 2021 Risque de listériose : une procédure de rappel de lots de saumon fumé Labeyrie. Les produits concernés ne doivent plus être consommés et ramenés au point de vente.Ces lots ont été commercialisés dans toute la France et dans la majorité des grandes enseignes d'alimentation : Auchan, Carrefour, Casino, Cora, Intermarché ou encore Système U. Les produits, vendus sous la dénomination précise de «Saumon fumé de Norvège Le Savoureux -25% de sel 4 tranches minimum 130g», disposent d'une date limite de consommation allant jusqu'au 22 novembre pour certains lots.

Avis de rappels de quelques produits de notre branche

en 2021 :

-- 29 mars 2021 : Avis de rappel de jouet de bain à LED en forme d’animaux vendus dans les magasins ALDI du 12/9/2020 au 11/3/2021

-- 23 mars 2021 : Avis de rappel du produit Gilet de sauvetage TRIBORD LF150 N NEW marque TRIBORD - DECATHLON

-- 03 mars 2021 : Avis de rappel d'un short de sport enfant de marque O'NEILL FIN