F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81
La Lettre du Mardi n° 265 du 18.10.2022

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

Tél : 05 24 61 44 81 —  mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

--------------------------

Lettre du Mardi de notre FMNS n° 265 du 18.10.2022

Expédiée le 17.10.2022 vue l’urgence

demain MARDI 18 OCTOBRE 2022 :

GREVE OU PAS GREVE ,

MANIF ou pas MANIF ?

Nous revenons sur ces problèmes que nous avons traités sur « La lettre du Mardi » n° 259 du 13.9.2022.

1°        Le prix du gaz va être libéré au 1er janvier 2023. Certaines mairies ont déjà fermé leurs piscines alors qu’elles se voient la facture de gaz multipliée par 4 ou 5 (de 40 000 euros à 200 000 euros).

2°        Dans ce « cas de force majeure », un employeur public ou privé a le droit de congédier ses employés, y compris des CDI, y compris des titulaires. Dans ce cas, nous risquons d’avoir besoin de toutes la générosité des employeurs pour conserver nos postes en étant affectés vers un autre service, malgré que la plupart des mairies, ne percevant plus les impôts locaux, sont en difficultés financières.

3°        Nos revendications sont louables et légitimes, concernant

-- La hausse des salaires

-- L’accès plus facile à la profession d’ETAPS (moins de 6 ans),

-- Un concours ETAPS spécifique aux MNS,

-- Une collaboration des MNS avec les professeurs dans le 2ème degré pour enseigner la natation

-- La refonte de la formation au BPJEPS-AAN, la rendant plus courte et moins chère en évitant ainsi la pénurie et notre remplacement.

4°        Ces dernières semaines, nous avons eu une réunion avec l’ANDES (Association Nationale des Elus en Charge du Sport). Cette association qui se fait entendre auprès du gouvernement n’a qu’une idée faire entrer des BNSSA en natation scolaire (sous payés), vu le manque de MNS... en éliminant ainsi complètement les MNS, BEESAN, BPJEPS-AAN, en coupant tout avenir aux BNSSA.

5° Le ministère des sports a convoqué notre FMNS après demain mercredi 19 octobre à une réunion par internet-visio. Le ministère des sports se voit «le couteau sous la gorge» devant le manque et la fuite des MNS. Le gouvernement le somme de modifier le BPJEPS AAN AVANT le 31 décembre 2022.

            Devant ces situations, ce n’est vraiment pas le moment d’importuner les employeurs publics ou privés par une grève intempestive au risque de tout perdre.

            Notre FMNS conseille à TOUS, dans l’intérêt de TOUS (MNS et BNSSA) :

A/ Vous ne faites pas grève demain mardi 18 octobre 2022

B/  Si vous n’êtes pas de service, en congé ce jour là, ou en étant saisonnier... vous suivez la manifestation qui rejoint nos réclamations :

depuis deux ans le ministère nous a réunis tous les mois à Paris (à nos frais) pour «des conférences à la Macron» où on incite les représentants syndicaux à parler.... et le gouvernement fait ensuite le contraire au point de se retrouver, sans MNS, sans BNSSA en laissant les MNS, BEESAN, BPJEPS-AAN et BNSSA dans des situations de plus en plus précaires.

6°        Il ne faut pas oublier pour « couronner » toute cette pagaille que le gouvernement, actuellement, est en train de modifier les règles d’indemnisation du chômage :

-- AVANT le chômeur devait avoir cotisé 6 mois sur 24 mois.

-- DANS QUELQUES SEMAINES en allongeant la période de cotisation, le gouvernement chasse tous les saisonniers de toute indemnisation. De quoi envoyer bon nombre d’entre nous chez Coluche !

            Suivre cette manifestation si on le peut est donc un devoir.

      Par contre suivre cette grève ne peut être que nuisible pour l’avenir de tous, y compris des CDI et des titulaires.

Pour le Conseil d’administration de la FMNS :

Le secrétaire général : J.M.Lapoux FIN