F.M.N.S
Tél. 05.57.19.18.60

La Fédération des Maîtres Nageurs Sauveteurs s'engage avec vous

 

LA F.M.N.S propose une assurance spéciale pour les BEESAN, MNS, BPJEPS-AAN et licences STAPS (avec équivalence MNS), les BNSSA.
Elle publie tous les mois une revue professionnelle "Enseigner et Sauver".

Elle publie toutes les semaines par mails les informations sommaires de notre branche dans "La Lettre du Mardi".

 Elle anime en métropole DOM et TOM le principal bureau de diffusion des offres d'emplois (carrière et saison).
Ses membres bénéficient toute l'année d'une assistance défense  par des professionnels - juristes

La Fédération des Maîtres Nageurs Sauveteurs s'engage avec vous

 

 

 
La Lettre du Mardi n° 302 P du 16.1.2024 Extraits

 

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS
Bureau central : 11 rue Henri Barbusse
33110 LE BOUSCAT
Tél : 05 24 61 44 81 - 05 57 19 18 60
mail :
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
Notre FMNS est un syndicat national apolitique.
La seule fédération qui défend la profession de MNS et d’ETAPS
Une progression accessible pour les BNSSA

------------------------------- 

La Lettre du Mardi de notre FMNS

Extraits - n° 302 P  du 16.1.2024

Diffusée le 16.1.2024

----------------

 

 

Les employeurs sont maintenant obligés de dénoncer à France Travail (anciennement Pôle Emploi) leurs employés en CDD qui refusent un CDI
- Ces derniers risquent de perdre toutes leurs indemnités chômage.

Texte et commentaires réservés aux membres de notre FMNS

----------------------------------------------------------------
Nouvelle norme - PISCINES

 Une réforme à contre courant qui risque de déresponsabiliser les MNS et provoquer un désintérêt du métier !

La FNMNS a participé avec l’Afnor à la rédaction de cette absurdité CONTRE LES MNS et CONTRE LES BNSSA en amplifiant le risque de nous faire, chacun, condamner à de la prison avec sursis !

(exemple type : noyade mortelle et condamnations à de la prison avec sursis des 2 BEESAN piscine de Matoury Guyane le 7.10.2021 : les juges reprochaient aux 2 MNS de ne pas être en aplomb au dessus du bassin pour les condamner).
Encore une fois BRAVO la FNMNS !

Texte et commentaires réservés aux membres de notre FMNS - FIN


 

 

 

 
LA LETTRE DU MARDI n° 301 P du 9.1.2024

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

Tél : 05 24 61 44 81 – 05 57 19 18 60 —  mail :  Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

--------------------------------

La Lettre du Mardi n° 301 P du 9.1.2024

expédiée le 11.1.2024

---------------------------------

Sommaire de la revue mensuelle « Enseigner et Sauver » support papier

Janvier 2024 - N° 391

--------------------------------

  2        Une mairie refuse à son MNS d’entraîner le club hors service : elle est condamnée

  3        Des MNS, BEESAN, BPJEPS-AAN ... mal informés vont à la catastrophe.

  4        Faute grave : noyade mortelle de REIMS : le prof - MNS sans assurance personnelle

                        a été    condamné définitivement à 119.935,89 euros sur ses fonds propres.

  6        Nouvelles professionnelles : elles ne sont pas bonnes.

  7        Les «journées nationales - Prévention noyades» du ministère des Sports :

                        des foires aux dupes.

8         Décret du 3.6.2023 :

Une situation catastrophique pour notre profession

             mais aussi pour tous les saisonniers :

       NOUVEAU ! TOUTES les piscines,

       on peut  les surveiller et enseigner sans MNS toute l’année.

   9       ETUDE : la trichloramine dans les piscines et centres nautiques de l’INRS

  10                  -- Réduire les risques d’exposition -- Agir sur la qualité de l’air.

  12                  -- Règlementation des gaz avec chloramine sur un lieu de travail

  14                  -- Tableau des maladies professionnelles : asthme avec la chloramine.

15        Conseil d’Etat : un auxiliaire (CDD) n’est pas obligatoirement recruté au 1er échelon.

16        BERLIN : les femmes peuvent désormais nager seins nus dans les piscines.

17        Surveillance d’un bassin par un BNSSA stagiaire : vacataire rémunéré ou stagiaire ?

18        ETUDE : les facteurs de risques cardiovasculaires

21        Pas de pouvoir d’ester en justice au président d’association, dans le silence des statuts.

            Usurpation ou manque de différentes révisions, peut-on encore travailler ? 

22        Fouilles palpations : réglementation à l’entrée des piscines, stades, festivals ?

23        Jurisprudence : cumuls des salaires et leçons :

                   attention à l’autorisation, de préférence écrite.

24        ETUDE : les différents types de contractions musculaires.

25        Pour s’inscrire aux examens ou aux  concours : faire la différence entre domicile et résidence

26        Réglementation de la fonction publique : cumul leçons de natation, aquagym... et salaires

27                    ETUDE : le cumul d’activités peut-il être à durée indéterminée ? Me PERRIEZ, avocat

29        La réglementation de la natation scolaire est dangereuse : elle hante beaucoup de MNS

30        ETUDE : profession d’éducateur : interdiction d’exercice temporaire Me FOYER, avocat

31        Des sanctions très lourdes exécutoires : un BPJEPS-AAN en grande difficulté,

                        en face, sans jugement définitif, des dénonciations cautionnées...

32        Sommaire FIN

 
LA LETTRE DU MARDI n° 300 A et P du 2.1.2024

FEDERATION DES MAITRES NAGEURS SAUVETEURS

Bureau central : 11 rue Henri Barbusse 33110 LE BOUSCAT

Tél : 05 24 61 44 81 – 05 57 19 18 60 —  mail :  Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

La Lettre du Mardi de notre FMNS n° 300 du 2.1.2024

expédiée le 3.1.2024

---------------------------

Le marché du travail des MNS n’est pas anéanti par le décret du 3.6.2023 :

nous avons communiqué dans notre dernière revue support papier «Enseigner et Sauver» n° 391 page 5, nos craintes après le décret du 3.6.2023  autorisant les BNSSA à ouvrir seuls les piscines, été, comme hiver, sans dérogation, alors que les «adultes agréés» enseignent. On craignait d’avoir une baisse très nette des offres d’emploi de MNS, BEESAN, BPJEPS AAN. Or depuis la rentrée scolaire 2023, le nombre des offres d’emploi que notre FMNS diffuse n’a pas baissé. Beaucoup d’employeurs privés et publics se méfient des formations BNSSA non contrôlées, qui durent parfois huit jours. Beaucoup veulent assurer un service continu dans leur piscine, sans payer un surveillant au SMIC qui s’enfuit au bout de quelques mois. D’autant plus que dans la FPT «Fonction Publique Territoriale : (mairies et Com de Com)  ce ne sont pas les diplômes qui priment pour occuper une fonction mais le cadre d’emploi. Un BNSSA ne peut pas être employé comme ETAPS (éducateur), or suivant le statut du personnel territorial, il faut être Etaps pour pouvoir enseigner dans une piscine municipale (décret n°2011-605 du 30.5.2011, plusieurs fois modifié).

Notre FMNS a diffusé ce dernier trimestre :

21.12.2023 : 24 offres d’emploi de MNS Etaps, le 12.12.2023 : 26 offres, le 27.11.23 : 38 offres, le 13.11.23 : 37 offres, le 24.10.23 : 44 offres, le 11.10.23 : 54 offres et le 25.9.23 : 32 offres

SOIT 255 OFFRES d’emploi pour faire carrière pour la plupart.

------------------

En 2024, refuser un CDI après un CDD ou un contrat de mission pourra vous coûter l'allocation chômage

            Le décret du 28 décembre 2023 a été publié au J.O le 30.12.2023, applicable au 1er janvier 2024, il traite du refus par un salarié d'une proposition de contrat de travail à durée indéterminée à l'issue d'un contrat de travail à durée déterminée

            Il est rédigé en application de la la loi du 21.12.2022 "portant mesures d’urgence relatives au fonctionnement du marché du travail".

            Deux refus en un an

            À partir de maintenant, il faut donc comprendre qu'un salarié en fin de contrat à durée déterminée (CDD) ou de contrat d'intérim qui refuse un CDI deux fois en l'espace d'un an, sur un même emploi, le même lieu de travail et avec un salaire au moins équivalent, sera privé de son droit à l'indemnisation chômage.

            L'employeur devra informer France Travail (ancien Pole Emploi) des refus de CDI. Cet établissement public chargé de l'emploi devra vérifier la compatibilité des refus avec les offres raisonnables d'emploi que le chômeur doit déjà accepter, sous peine de sanction.

            Autre mesure de cette loi du 21 décembre 2022 : un salarié qui abandonne volontairement son poste est, sauf manquements de la part de l'employeur, désormais présumé démissionnaire et ne peut toucher d'indemnités chômage. La mesure était entrée en vigueur depuis le 19 avril 2023. FIN

------------------------

La grande pagaille des retraites du privé:

Normalement une quarantaine de caisses sont chargées de collecter les cotisations retraite qui sont payées par les employés et les employeurs et de les reverser à l’Agirc-Arcco

Oh surprise ! on nous déclare au moment de faire valoir nos droits à pension que «Les déclarations (dont les paiements) n’ont pas été archivés», c’est à l’agent et à ses anciens employeurs de fournir le décompte de ses déclarations. Or beaucoup de ces employeurs privés sont décédés ou ont fait faillite ou n’existent plus....

Notre FMNS avait relevé et poursuivi les auteurs de deux anomalies (et il y en a bien d’autres)

-- La SNSM qui a embauché pendant des dizaines de saisons des sauveteurs à temps plein (baptisés illégalement «pompiers volontaires»), sans payer les charges sociales et les caisses retraite : ces agents peuvent encore déposer plainte pour recel.

-- Les SDIS continuent encore à embaucher «au noir» des jeunes sur les plages et certaines piscines (dépt 19, 23 etc...) en les baptisant faussement «pompiers volontaires» alors qu’en étant MNS ou BNSSA, ils ne peuvent avoir un autre métier en même temps, donc personne ne cotise pour eux : de l’escroquerie ! Le ministère des sports, ces dernières années, a donné la parole à tous ces voleurs durant les journées consacrées à la noyade (Lacanau, Nice, Aix les Bains...). C’est lamentable qu’un ministère se comporte ainsi alors que tous ces collègues, insouciants en étant jeunes vont se retrouver dans une situation de pauvreté extrême pendant leur retraite.

L’AGIRC - ARCCO réclame 2 000 euros par trimestre manquant, si on veut racheter ces points retraite manquants : c’est donc impossible !

Il ne faut donc pas s’étonner si l’Agirc-Arrco, chargée de rassembler tous ces fonds, manque d’argent et demande maintenant à chaque travailleur (public et privé) de surveiller tous les ans son compte retraite (autrement dit : contrôler individuellement si les caisses retraite lui ont bien reversé les cotisations).

-- L’AG2R (caisse retraite) sponsorisait à coups de millions d’euros des courses de voiliers autour du monde , aujourd’hui elle finance des courses nationales de vélos avec nos retraites.

Pour contrôler son compte retraite, l’Agirc-Arrco rappelle «Les relevés de carrière sont disponibles depuis le site via le service "Ma carrière en un coup d’œil" dans chaque espace personnel, ou bien sur l'application mobile Mon compte retraite. Sur leur relevé, les assurés peuvent lire tous les droits acquis "depuis le début de [leur] carrière dans tous les régimes de retraite obligatoires (salariés ou non-salariés) de base et complémentaire" FIN.

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante > Fin >>

Résultats 5 - 8 sur 24
 
Qui est en ligne